WeShoot : le réseau social dédié aux sports de tir
WeShoot l'appli mobile de La Communauté des Tireurs
Installer
    • MAR 28 MAR Infos du Tir
      .
      Malgré des buttes rehaussées au stand de tir, « on entend encore les coups de fusil »
      Les travaux ayant nécessité l’apport de 20 000 m3 de terre au stand de ball-trap sportif de Marœuil n’ont pas stoppé les nuisances sonores subies par des habitants à Neuville-Saint-Vaast. Le problème semble insoluble.

      La butte à l’extrémité du parcours de plein air en direction de Neuville a été réhaussée avec l’apport de plus de 20 000 m 3 de terre au total. 

      Pour répondre à la protestation exprimée par Bruno Dessein, initiateur d’une pétition en 2015 contre le bruit des détonations des tireurs de ball-trap, le propriétaire du stand de Marœuil, Dominique Martin, a employé les gros moyens. Depuis le début de l’année, il a fait venir 20000m3 de terre pour relever de quelque 3mètres les buttes, qui atteignent désormais une quinzaine de mètres de haut, au bout du parcours de plein air. Une haie de sapins de 1,80 mètre de haut sur 160 mètres de long a été plantée ; des arbres qui pousseront jusqu’à 5 à 6 mètres de haut.«  On a fait le maximum de ce qu’on pouvait faire  », indique Dominique Martin, qui chiffre «  entre 20 000 et 25 000 €  » le montant des travaux, «  presque terminés  ». Problème : «  Aucune amélioration pour l’instant  », déplore le créateur du Collectif neuvillois contre les nuisances sonores du ball-trap de Marœuil, gêné par des «  fortes détonations  » entendues notamment le premier week-end de mars.

      Le Neuvillois s’est rendu sur le site. Il a pu découvrir les aménagements réalisés, sans être convaincu par leur efficacité supposée. «  Une haie de thuyas ne va pas arrêter le bruit, commente Bruno Dessein.

      Nous avons le droit à la tranquillité et comptons bien le faire respecter.  »Réponse de Dominique Martin : «  M. Dessein a proposé de déménager le stand de tir hors de la CUA, mais nous avons fait les mesures de bruit, et nous sommes en dessous du niveau limite. Si c’est invivable, c’est à lui de déménager.

      Le stand de tir existait avant son arrivée à Neuville
      .  »Le maire « déçu de l’efficacité »Bruno Dessein a demandé une nouvelle fois au maire d’intervenir. Jean-Pierre Puchois a rencontré M. Martin sur le site du ball-trap, le 15 mars, découvrant lui aussi les aménagements réalisés. «  Je reconnais l’effort qui a été fait par M. Martin, réagit l’élu. Hélas, je suis déçu de l’efficacité. Il y avait une grosse compétition le week-end des 18-19 mars et on a encore entendu les coups de fusil.  » Une gêne plus ou moins forte selon le sens et l’intensité du vent.

      M. Dessein et un autre couple de plaignants disent préparer «  une nouvelle démarche auprès de M. Martin  », s’appuyant sur le respect du code de la santé publique. Et de demander au maire de relater ses constats de nuisances dans le bulletin municipal et de les aider dans leur action.
      Les travaux ayant nécessité l’apport de 20 000 m3 de terre au stand de ball-trap sportif de Marœuil n’ont pas stoppé les nuisances sonores subies par des habitants à Neuville-Saint-Vaast. Le problème semble insoluble.

      La butte à l’extrémité du parcours de plein air en direction de Neuville a été réhaussée avec l’apport de plus de 20 000 m 3 de terre au total. 

      Pour répondre à la protestation exprimée par Bruno Dessein, Voir plus
      Voir sur internet
      Fabrice Schoonjans On veut véritablement la mort de notre sport 😭
      Christophe Charles Et bin.... 😠
      Bruno RICHARD Encore des personnes qui s'installent , ne se renseignent pas, et veulent que le stand ferme. Même si celui-ci est déjà la avant eux. 😠
      David Legrand Le maire de neuville est vraiment Kon nous aussi on peut faire une pétition contre lui et on vera ki en aura le plus
    • 1ère compétition fédérale de Compak Sporting – Bauffe, le 26 mars 2017
      Bonjour à tous,

      ce dimanche se déroulait la première compétition fédérale de Compak Sporting de la saison 2017. Celle-ci se déroulait à Bauffe et 100 plateaux étaient au menu de la compétition. Pour l’occasion, j’étais sur une super sympathique planche en compagnie de mon partenaire d’entraînement, Jean-Christophe Dricot, mais également en compagnie des sympathiques Olivier, Bernard, Yvan et Jean-Pierre.

      Après une nuit raccourcie suite au changement d’heure, je prenais la route vers 8h00 du matin pour me rendre à Bauffe afin d’être présent suffisamment à l’avance que pour prendre la température du lieu et de la compétition.

      Après le traditionnel café, l’heure est aux préparatifs et à la concentration. Notre planche débutait à 10H20 par le Compak N°4. Comme à l’accoutumée, avant d’appeler le premier plateau, la petite poussée d’adrénaline s’est faite ressentir. Je casserai parfaitement les plateaux simples avant de laisser filer un plateau dans le premier doublé par manque de concentration et d’application. Je réaliserai ensuite deux postes pleins avant de laisser filer encore un plateau dans chaque doublé du poste 4 et 5. Je sors donc de ce premier compak avec 22/25. Correct mais sans plus.

      Après ce premier Compak, nous enchaînons par le Compak N°1 qui m’avait posé quelques problèmes lors de la première compétition du club De Prutsers fin du mois de février. Je raterai totalement mes deux premiers postes en faisant 4 bulles dont deux plateaux en simple, ce qui est inacceptable. Je serrerai sur les deux postes suivants avant de laisser encore filer un plateau sur le 5ème poste. Bilan de ce compak : 20/25. A la vue des résultats, ce n’est pas si mal tiré mais je suis fâché sur moi-même d’avoir raté deux plateaux en simple. Du côté de Jean-Christophe, il réalise une magnifique matinée avec un 46/50 splendide vu le peu de sommeil qu’il a eu après une nuit de travail.

      Après la pause déjeuner, nous reprenons par le Compak N°2 qui présente pour particularité de proposer des doublés simultanés dont deux étaient plus que tendus. Comme depuis le matin, je lâcherai encore deux plateaux sur les deux premiers postes en simple… Grrrr…. Je fermerai ensuite le Compak pour sortir à 23/25. Je peux clairement m’en vouloir pour ces deux simples… Enfin, nous terminions par le Compak N°3. J’y réaliserai encore le score de 23/25.

      Erwin Van Mellaert en plein tir au Compak N°2Au final, je réaliserai le score de 88/100 ce qui n’est pas si mal pour moi, qui à la base, ne pensait pas tirer de Compak Sporting cette saison. Ce score étant le 7ème score du jour, je ne suis pas mécontent. Toutefois, ma concentration lors du début des séries m’a posé clairement quelques problèmes. Il faut absolument que je travaille ce point pour rentrer immédiatement dans ma bulle et pas après le premier ou deuxième raté.

      Enfin, je tiens à mettre en avant la prestation de Ghislain Remmerie qui sort avec un 98/100 de derrière les fagots dont un 50/50 l’après-midi. Je tiens également à féliciter Jean-Christophe pour son magnifique 91/100.
      Bonjour à tous,

      ce dimanche se déroulait la première compétition fédérale de Compak Sporting de la saison 2017. Celle-ci se déroulait à Bauffe et 100 plateaux étaient au menu de la compétition. Pour l’occasion, j’étais sur une super sympathique planche en compagnie de mon partenaire d’entraînement, Jean-Christophe Dricot, mais également en compagnie des sympathiques Olivier, Bernard, Yvan et Jean-Pierre.

      Après une nuit raccourcie suite au changement ... Voir plus
      Voir sur internet
      Nicolas Berry Conseil : prends le soin de tirer tes simples comme tu tires tes plateaux en doublés ; obligé toi à tirer la première douille dans ta fenêtre de tir optimale et non pas pour avoir le temps de tirer la seconde, sinon c'est 0.
      Nicolas Berry Bravo quand même pour le score. Très honorable.
    • VEN 24 MAR WeShoot Clays
      .
      Laporte Ball Trap au Salon De la Chasse 2017
      Pour fêter dignement son 20ème anniversaire il était le plus grand, le plus beau et le plus réussi de l’histoire. 2017 confirmera cette tendance !

      Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, communément appelé Salon de Rambouillet, aura lieu pour 24 au 27 mars pour la 6ème année consécutive au Parc des expositions de l’Ile l’Aumone à Mantes-la-Jolie (78). Ce site magnifique doté d’un parking de 5000 places viabilisées, accueillera plus de 400 exposants.En 2016 ce sont presque 45 000 visiteurs qui ont parcouru les allées se régalant de ce que l’industrie propose de mieux. « Le salon est pensé pour faire rêver et se faire plaisir quelle que soit sa bourse. Le salon est l’image de la chasse française, c’est-à-dire diversifié, multiple. Il y a de tout et pour tout le monde. En fait c’est un magnifique lieu de rencontre, un peu comme un rendez-vous de chasse… »nous confie Charles-Henri Bachelier, le directeur du salon.



      La chasse mérite le meilleur !



      Les exposants viennent de partout en France, en Europe et dans le Monde. Si les visiteurs sont surtout francophones (français, belges et suisses) les exposants viennent de partout ce qui permet aussi d’assurer cette fameuse diversité chère aux organisateurs. Clément de La Raitrie, responsable commercial du salon nous confiait : « Nous écumons les salons étrangers à la recherche de nouveautés pour nos visiteurs. Nous voulons apporter chaque année quelques stands proposants des choses jamais vues sur le sol français. Les membres de l’équipe d’organisation sont tous chasseurs. Nous sommes très exigeants car la chasse mérite le meilleur ! »



      Du côté nouveautés justement, il se murmure que la belle maison stéphanoise Chapuis Armes présentera sa dernière création, la ROLS, une linéaire à la française. Aucune marque faisant la chasse ne manquera à l’appel, Blaser, Verney-Carron, Merkel, Baschieri&Pellagri, Leica, Browning, Winchester, Heym, Tunet, Hornady, Fair, Swarowski, Weatherby, Schmidt & Bender, Vouzelaud, Zeiss, Fabarm, Winchester pour ne citer qu’eux assureront le spectacle.



      Le tir sera bien sûr à l’honneur avec un balltrap allant du calibre 12 au 410. Un sanglier courant où vous pourrez tester des armes et des munitions très variées. Et enfin, un pas de tir à l’arc à tout casser.



      Vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas aller passer un ou plusieurs dans ce qui se fait de mieux en termes de salon de chasse en Europe. Car au Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, on y trouve tout et surtout ce qu’il n’y a pas ailleurs pour s’équiper, partager, voyager, rencontrer…

      Source: Newsletter from http://www.salondelachasse.com/fr/
      Pour fêter dignement son 20ème anniversaire il était le plus grand, le plus beau et le plus réussi de l’histoire. 2017 confirmera cette tendance !

      Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, communément appelé Salon de Rambouillet, aura lieu pour 24 au 27 mars pour la 6ème année consécutive au Parc des expositions de l’Ile l’Aumone à Mantes-la-Jolie (78). Ce site magnifique doté d’un parking de 5000 places viabilisées, accueillera plus ... Voir plus
      Voir sur internet
    • TERMES D'ARMURERIE : ANGLAIS - FRANCAIS
      A
      Accuracy= précision
      Action= mécanisme, parties mobiles
      Anvil = enclume ( d'une amorce)-(to)
      Alloy = allier des métaux-Autoloading = semi-automatique ( arme, système)
      Automatic =automatique ( tir en rafale)

      B
      -Ball = balle
      -Barrel = canon
      -Bend ( stock) = pente ( de crosse)
      -Blast = souffle
      -Bolt action = arme à répétition manuelle par culasse tournante/verrou ( ex : culasse Mauser)
      -Blowback = à culasse non calée ( ex : Unique Rr 51, PM Mas 38...)
      -Bore = calibre, âme du canon
      -Boxlock = platine interne-Break-barrel = ( arme) à canon basculant ( ex: Gamo Shadow, Diana34..)
      -Break in = rôdage-Breech = culasse-Buffer ( recoil)= amortisseur ( de recul)
      -Bullet = balle-Bull's-eye = le "mille" ( plein centre de la cible)
      -Butt plate = plaque de couche

      C
      -Cap = capsule-Caplock = système à percussion ( de capsule)
      -Carbine = carabine, mousqueton-Cartridge = cartouche à balle-Case = douille, étui-Cast off = avantage ( écartement de la crosse vers l'extérieur)
      -Center fire = percussion centrale-Chamber = chambre-Checkered = strié
      -Clip = chargeur
      -Coin = rondelle ( par comparaison avec une pièce de monnaie)-(to)cock = armer , bander-Crane = support de barillet basculant
      -Crimp = sertissage-Cylinder = barillet

      D
      -Device = dispositif ( système)-Disconnector = séparateur, mentonnet
      -Double shotgun = fusil de chasse à canons juxtaposés
      -Double rifle = carabine express

      E
      -Ejector = éjecteur-Energy =force vive, énergie
      -Engraving = gravure-Extractor = extracteur

      F
      -Firing pin = percuteur
      -Flint = pierre à fusil
      -Flintlock = mécanisme à silex-Fluted = cannelé-Forearm stock = garde- main-Frame = boîte de culasse, carcasse , bascule d'un fusil de chasse
      -Front sight = guidon
      -Fouling = encrassement ( d'un canon)

      G

      -Gauge = calibre pour canon lisse
      -Grip = poignée d'une arme de poing , adhérence-Groove ( par opposition à " lands")= fonds des rayures; rayure-Grouping = groupement

      H

      -Half-cock = demi-armé-Hammer = marteau , chien-Hammer catch = mentonnet ( pour un revolver)
      -Hollow point =( balle à ) pointe creuse

      I
      -Ignition = mise à feu

      J
      -Jacket = chemisage ( d'une balle " blindée")

      L
      -Land = partie supérieure des rayures
      -Latch = poussoir ( par ex. de verrou de barillet basculant) , verrou-Lead = plomb ( ex : " diabolo des armes à air et CO2)
      -Leading = emplombage-Lever action = mécanisme à levier de sous garde ( ex: Winchester 1876)-Link = biellette-Load = charge-Lock = platine, mécanisme, verrou-Lug = attache, patte

      M
      -Machine- gun = mitrailleuse
      -Magazine = boitier chargeur
      -Magazine follower = plaque élévatrice
      -Muzzle loading à chargement par la bouche

      N
      -Nipple = cheminée d'une arme à percussion ( évent entre capsule et chambre)-Nut = écrou

      O
      -Offshoot = oeilleton
      -O-ring = joint annulaire

      P
      -Pawl = linguet-P.C.P. = ( arme) à air pré comprimé
      -Peep-sight = hausse micrométrique-Pistol = pistolet
      -Pitch = pente d'une crosse-Powder = poudre
      -Primer = amorce-Propellant = charge propulsive

      R

      -Range = portée d'une arme , stand ou pas de tir
      -Rear = arrière-Rear-sight = cran de mire
      -Receiver = carcasse
      -Recoil = recul-Recoil spring = ressort récupérateur
      -Reticle = réticule-Revolver = revolver (arme de poing à barillet)
      -Rib = bande
      -Rifle = arme d'épaule à canon rayé ( carabine de chasse, fusil de guerre)--Rigle shotgun = mixte , drilling-Rifling = rayure
      -Rim = bourrelet d'un étui
      -Rim fire = percussion annulaire ( ex : .22LR)-Riot gun = fusil anti émeute , par extension souvent fusil à pompe-Rod = tringle , tige-Round = cartouche ( surtout pour armes de poing)

      S
      -Safety = sûreté-Schneller = double détente-Scope = lunettede visée , viseur-Scope mount = fixation ( d'une lunette)
      -Screw = vis-Screw bolt = boulon
      -Screw cap = bouchon vissé
      -Screw top = bouchon vissé
      -Sear = gâchette-Schield = bouclier d'un barillet-Shooting = tir
      -Shot = plombs , grenaille
      -Shot gun = fusil de chasse à âme lisse
      -Shot shelle = cartouche à plombs-Shroud = enveloppe métallique
      -Side lever = levier d'armement latéral ( ex : Diana 48)
      -Side lock = platine latérale ( ex. armes de biathlon TOZ 22LR Bi 74)
      -Sight = hausse-Single trigger = simple détente-Sizing = recalibrage d'un étui ou d'une balle
      -Slide= glissière ( pistolet )
      -Soft point = ( balle) à pointe molle-Spring = ressort
      -Stock = crosse-Submachine gun = pistolet mitrailleur
      -Superposed ( shotgun) = superposé ( fusil de chasse)

      T
      -Target = cible, aménagements apportés à une arme de tir
      -Tool = outil, instrument-Trajectory = trajectoire
      -Trigger = détente
      -Trigger guard = pontet
      -Tubular magazine = magasin tubulaire ( ex: fusils à pompe; .022LR :Browning Trombone, Unique 51..)

      V
      -Ventilated rib = bande ventilée

      W
      -Wadd-cutter = forme de balle tronquée dont les épaulements assurent une découpe nette de la cible
      A
      Accuracy= précision
      Action= mécanisme, parties mobiles
      Anvil = enclume ( d'une amorce)-(to)
      Alloy = allier des métaux-Autoloading = semi-automatique ( arme, système)
      Automatic =automatique ( tir en rafale)

      B
      -Ball = balle
      -Barrel = canon
      -Bend ( stock) = pente ( de crosse)
      -Blast = souffle
      -Bolt action = arme à répétition manuelle par culasse ... Voir plus
    • Directives pour l’installation d’un stand de ball-trap
      Le choix du site.

      C’est l’élément essentiel de la réussite et une assurance sur la longévité et le maintien de l’activité.

      Le choix du terrain est primordial et doit répondre au mieux aux caractéristiques suivantes :

      Implantation
      Loin des zones urbaines tout en étant facilement accessible. En effet, trop près des habitations l’installation fera l’objet de plaintes consécutives à la nuisance sonore, trop isolée et difficile d’accès elle sera peu fréquentée. Il est important que l’énergie électrique soit disponible à proximité et que sa distribution sur l’ensemble des installations soit étudiée avec soin.

      La superficie.
      Elle sera au minimum celle nécessaire aux installations de départ envisagées, avec la possibilité de s’étendre pour répondre à un éventuel développement. Elle aura comme impératif le respect des zones dites de sécurité découlant de la pratique des différentes disciplines de tir.

      Ces zones de sécurité sont caractérisées par une distance minimale de sécurité de 250 mètres applicable sur le rayon d’un demi cercle centré sur le point de départ des cibles en attente de lancement (sur l’appareil central pour les installations à lanceurs multiples). Elles impliquent l’absence de toute présence et circulation humaine ou animal possible dans le territoire déterminé.

      L’orientation (recommandée).
      Elle sera nord/nord-est, afin d’éviter les variations de lumière ou les éblouissements dus aux mouvements du soleil.

      Le relief.
      Il n’a pas de définition absolue. Il doit permettre la pratique des disciplines envisagées. Il est évident qu’une surface plane facilitera grandement l’installation. Un relief accidenté pourra parfois réduire les distances de sécurité, mais il faudra veiller à ce que le fond soit homogène et choisir la couleur des cibles la plus contrastée possible. Un relief variable et diversement arboré sera bien adapté à la pratique du parcours.

      Pour les fosses il sera plat ou à pente descendante dans la direction centrale du tir.

      L’environnement.
      Naturel il sera le mieux adapté. Il sera composé d’un fond homogène (végétal, minéral ou horizon dégagé), l’alternance des zones citées ci-dessus pouvant être une gêne voire un obstacle pour une bonne pratique du tir.

      L’accès au stand.
      Bien que considéré comme secondaire, il revêt un caractère important. Il faut qu’il soit le plus aisé possible. Pour cela, le chemin d’accès doit être praticable, c’est à dire carrossable pour tous les types de véhicules et permettre leur croisement. Les locaux du stand recevant du public, cela implique l’accessibilité aux véhicules de sécurité. Une signalisation sera mise en place à tous les accès humainement possibles du stand et des zones de sécurité, et vérifiée périodiquement. Les pancartes devront avoir un caractère permanent et répondre aux critères suivants :
      – Signaler clairement la dangerosité du site.
      – Être visibles (textes et images).
      – Être fixées à une hauteur comprise entre 1 et 1,50 mètre.
      – Être de nature à résister aux intempéries.
      – Être visibles par tous (à pied ou à bord d’engins motorisés ou non).

      La circulation des véhicules dans le stand doit être soigneusement étudiée et limitée. Outre l’accès aux aires de stationnement, elle doit permettre la desserte des installations en vue du dépannage et de l’approvisionnement.

      Les protections.
      Les responsables doivent être conscients qu’il s’agit d’une nécessité absolue. L’espacement entre les différentes installations du stand doit tenir compte pour chaque trajectoire de la distance de sécurité nécessaire. De même il faut veiller à ce que les voies d’accès pédestres ou carrossables soient sécurisées dans leur intégralité.

      Il ne faudra pas négliger les dispositions annexes sur les pas de tir destinées à la protection des personnes contre les défaillances humaines et matérielles.

      Les clôtures ceinturant le terrain ou servant à délimiter les zones de danger à l’intérieur seront très soigneusement étudiées. Toute installation de clôture doit faire l’objet d’une déclaration sur un imprimé réglementaire (CERFA 460301). La demande et le dossier qui l’accompagne doivent être établis en trois exemplaires:
      – l’un est adressé au maire sous pli recommandé avec demande d’avis de réception, ou déposé contre décharge en mairie.
      – les deux autres sont à adresser au Directeur départemental de l’équipement dans les mêmes conditions, accompagnés d’une photocopie de l’accusé de réception ou de la décharge de la mairie.

      Formalités et réglementation.
      (Établissement classé)

      A la mairie.
      Pour créer un stand de tir, il est obligatoire d’en faire la demande près des autorités administratives. La demande sera déposée à la mairie du lieu d’implantation. Cette demande fera l’objet d’un examen du conseil municipal qui statuera. En cas de location du terrain, la durée, la nature et le type de bail devront être clairement définie. L’accord devra figurer sur le compte rendu du conseil municipal.

      A la préfecture ou à la sous préfecture.
      Avec l’accord municipal, une déclaration d’installation, accompagnée des statuts de l’association ou du type de société choisi, devra être adressée au service de la réglementation et de l’environnement de la préfecture ou de la sous préfecture dans le département concerné. Suivant la classification (zone urbaine, rurale ou désertique) du lieu choisi, l’administration procédera ou non à une enquête dite « comodo / incomodo ». Le voisinage acceptant le projet, il faudra joindre à la demande une étude acoustique déterminant l’impact sonore sur l’environnement. Si les normes en vigueur sont respectées, la création du stand sera autorisée.

      Doivent être joints à la demande:
      – Le plan de situation du terrain établi à une échelle comprise entre 1/5000 et 1/25000, comportant : l’orientation des voies de desserte avec l’indication de leur dénomination, des points de repères permettant de localiser le terrain. (Le plan d’assemblage cadastral peu être utilisé).
      – Un plan sommaire des lieux, établi à une échelle comprise entre 1/100 et 1/1000 comportant les limites du terrain, l’emprise de l’installation ou des travaux projetés, l’indication des bâtiments de toute nature et des arbres existants sur le terrain.
      – Un croquis coté de la clôture, de l’installation ou des travaux projetés ; il est recommandé d’accompagner ce croquis d’une ou plusieurs photographies du terrain sur laquelle, ou lesquelles, est reporté le croquis de l’installation ou des travaux projetés.
      – Dans le cas où le demandeur n’est pas le propriétaire du terrain, JOINDRE les titres (ou autorisation du propriétaire), justifiant que le demandeur est habilité à réaliser les travaux envisagés.
      – Lorsque le demandeur, qu’il soit ou non propriétaire du terrain, confie à un tiers le soin de présenter la demande, JOINDRE l’attestation de mandat signée du demandeur.

      A la direction départementale de la jeunesse et des sports. (D.D.J.S.)
      Pour gérer le stand de tir et pratiquer le sport ball-trap, il est obligatoire d’obtenir l’autorisation de la direction départementale de la jeunesse et des sports chargée des sports. Une déclaration d’ouverture d’installation sportive et une demande d’agrément seront adressées à monsieur le Directeur Départemental de la Jeunesse et des Sports. Celui-ci fera vérifier par ses services la conformité des locaux recevant du public, les installations, les accès etc. afin de s’assurer de leur conformité et que la sécurité est optimale dans tous les domaines.

      Les installations.
      Les locaux recevant du public ainsi que les commodités (cuisines, wc, etc.) devront respecter les normes en vigueur.

      Le bruit
      C’est un problème difficile à résoudre. Le bruit est aujourd’hui d’actualité, et les nuisances qu’il peut créer constituent une cible de choix qui ne facilite pas le développement des activités réputées bruyantes, quelles qu’en soient la nature… Dans le cas du tir, le bruit provient essentiellement du coup de fusil. Comme dans toutes les disciplines pratiquées sur des stades, par conséquent en plein air, aucun obstacle à priori ne s’oppose à la propagation des ondes sonores. De plus, les dégagements indispensables pour pouvoir tirer, en imposant la suppression des obstacles, facilitent cette propagation.

      Les protections auditives sont obligatoires sur lesstands. Il sera nécessaire de prévoir la vente ou la fourniture sur place de bouchons de dépannage ou de casques.

      1.Définition.

      Il est défini comme « impulsionnel » donc « ponctuel »,et donne lieu à un ensemble de structure complexe dont certaines valeurs de crête peuvent être importantes. Il ne constitue pas un fond sonore provoquant l’accoutumance comme par exemple les bruits de trafic, mais au contraire il peut être, pouremployer le langage des acousticiens, perturbateur.

      De plus, il est très sensible aux phénomènes de réflexion, donc à la topographie de l’environnement et à sa nature.

      Caractéristiques.
      C’est une détonation d’environ 105 db.A dont la durée est d’environ une seconde au voisinage de l’arme (à dix mètres à coté du tireur). A la perception, viennent s’ajouter aux nuisances dues au niveau sonore, des données psychologiques qui échappent à la logique. Le bruit sera perçu différemment suivant « l’image » que s’en fera l’individu consciemment ou inconsciemment. Les bruits de tir, donc provenant d’armes, sont plutôt mal acceptés par les non pratiquants. Une réglementation gère très sérieusement les caractérisations et mesurages des bruits de l’environnement.

      Les remèdes.
      Les solutions actuelles consistent à choisir un site (isolé et à bon vent dominant), et sur ce site implanter les installations en tenant compte du relief et des écrans naturels. En dernier ressort il sera fait appel à des écrans artificiels et des dispositions spécifiques pour en atténuer les effets, telles que la limitation des charges tirées, ou/et des horaires de tir restreints, ou/et des jours de non pratique du tir (Il est important que les nuisances acoustiques cessent quand les voisins immédiats prennent leurs repas ou se reposent)etc…….

      L’étude acoustique préalable devra comporter les implantations des constructions existantes. Les constructeurs éventuels dans le voisinage devront êtres avertis de la situation.

      La sécurité
      Si les aménagements diffèrent en fonction du nombre de tireurs et de l’importance des compétitions envisagées, une constante prioritaire demeure : la sécurité.

      Après plusieurs années de pratique du ball-trap sans incident, plusieurs accidents graves sont à déplorer en une seule saison. Les responsables de la FFBT pensent que l’ouverture et l’exploitation d’un stand de ball-trap devraient à l’avenir répondre à des règles bien définies d’implantation, d’exploitation et de sécurité. En effet, si une série de recommandations ont été répertoriées pour permettre de limiter les gênes ou nuisances pouvant être subies par les riverains, il reste à définir les règles qui assureront la sécurité des personnes et des biens. Ces règles devront être applicables, qu’il s’agisse d’installations temporaires ou permanentes.

      Danger direct du tir lui-même.
      Il s’agit d’un danger immédiat pouvant être très grave. Une gerbe de numéro 7 à 9, mortelle à bout portant, peut encore être dangereuse à une distance de deux cents mètres. Ces types d’accidents peuvent être classés en trois catégories.

      Départ volontaire du coup de fusil. Le tir est dirigé vers la cible. Dans ce cas, le tir direct et la zone de retombée des plombs se situent dans une zone dite de sécurité où en aucun cas il ne doit être possible à une personne de s’y trouver.

      Départ involontaire du coup de fusil. Cela peut provenir d’un simple coup de doigt ou d’un mauvais fonctionnement de l’arme. Si les consignes habituelles de sécurité sur les pas de tir ont été respectées, ce départ involontaire ne doit pas avoir de conséquence. En effet, le tireur ne doit fermer son fusil, fermement maintenu, que sur le pas de tir en relevant la crosse (donc canons dirigés vers le sol) les canons orientés vers la zone de tir.

      Maladresse ou état second du tireur (alcool, drogue etc.). Il appartient à l’encadrement officiant sur les stands d’interdire la pratique du tir aux personnes présentant des symptômes de nervosité excessive ou de surexcitation et d’ébriété. Une démarche incertaine, un manque de précision des gestes ou une élocution difficile doivent alerter immédiatement le personnel du stand, du pulleur au dirigeant en passant par le caissier.

      Danger indirect.
      C’est la conséquence des retombées accidentelles des cibles cassées ou non sur les tireurs ou le public (attention aux  » no bird  » au départ). Les risques de blessures sont réels mais peuvent facilement être évités par un choix raisonné des trajectoires et des emplacements autorisés et délimités des tireurs et du public.

      C’est aussi la manipulation ou le chargement des lanceurs par des bénévoles animés de bons sentiments, mais totalement ignorants des règles de sécurité et du savoir faire. Dans ce dernier cas, les risques sont très grands, le bras d’un lanceur est animé, lorsqu’il est déclenché, d’un mouvement très rapide et violent occasionnant de graves blessures, la plus fréquente étant la fracture ouverte d’une main ou d’un bras, voir du crâne lui-même.

      F.F.B.T. Commission Formation et Pédagogie. Edition 1/2001
      Rédaction: Lucien ROYNEL – Mise à jour mardi 20 novembre 2007

      Téléchargez le PDF
      Le choix du site.

      C’est l’élément essentiel de la réussite et une assurance sur la longévité et le maintien de l’activité.

      Le choix du terrain est primordial et doit répondre au mieux aux caractéristiques suivantes :

      Implantation
      Loin des zones urbaines tout en étant facilement accessible. En effet, trop près des habitations l’installation fera l’objet de plaintes consécutives à la nuisance sonore, trop isolée et difficile ... Voir plus
    • Call for 2018 SHOT Show University Presentation Submissions
      The National Shooting Sports Foundation has issued a call for presentations for SHOT Show University and the Retailer Education Seminars to be held at the 2018 NSSF SHOT Show in Las Vegas, Nevada.

      About the Events
      SHOT Show University, the premier educational event for today’s FFLs and range owners, will take place Monday, January 22. This day-long session features both keynote addresses and breakout sessions that cover all facets of retail and range operation from leadership, to business operations, compliance topics and operational excellence. We are looking for presenters with expertise in the following:

      - Technology for Small Businesses—Innovations that are or will soon be available that will assist retailers in their business practices and customer service.
      - Retail Management Strategies—Merchandising, customer service training, profit and loss management, inventory management, effective buying practices, online, social media and in-store promotions, etc.
      - Social Media and the Firearms Retailer— Are you a social media expert with experience in the firearms industry? We want to hear from you!
      - Employee Engagement and Retention—Retaining key employees is a critical part of any firearms retailers’ success.
      Retailer Education Seminars take place throughout the week of SHOT Show, January 23-25, and cover an array of subject matter. Past topics have included how to better diversify customer bases, selling used firearms, NFA compliance, tips on best buying practices, establishing a compliance regimen and understanding your profit and loss statement.

      Audience
      Those attending the NSSF SHOT Show University and Retailer Education Seminars are largely independent firearms retailers, but also include those just in the startup phase to those who are multi-chain, multi-generational store owners.

      Presentation Details
      SHOT Show University presentations can be designed either as a keynote address (from 60-90 minutes) or as a breakout session (60 minutes).
      Retailer Education Seminars should be designed to be 60 minutes long. Please note that meeting time and space is a limiting factor for these in-show seminars and we may not be able to accept all presentations submitted.

      Presentation Deadlines
      - April 28, 2017 – All presentation submissions due
      - June 5, 2017 – Notification of Acceptance
      [url=]Submit a Presentation[/url]

      Questions? Contact NSSF’s Patrick Shay at pshay@nssf.org.

      The post Call for 2018 SHOT Show University Presentation Submissions appeared first on NSSF SHOT Show 2017.
      The National Shooting Sports Foundation has issued a call for presentations for SHOT Show University and the Retailer Education Seminars to be held at the 2018 NSSF SHOT Show in Las Vegas, Nevada.

      About the Events
      SHOT Show University, the premier educational event for today’s FFLs and range owners, will take place Monday, January 22. This day-long session features both keynote addresses and ... Voir plus
      Voir sur internet
    • Entraînement de 100 plateaux en English Sporting – Chérimont Clay Shooting Center
      Bonjour à tous,

      après un dernier week-end de repos avant le lancement officiel de la saison, je me suis rendu ce samedi à Andenne pour un entraînement en 100 plateaux d’English Sporting afin de travailler au mieux les doublés en vue de la première sélection nationale de Compak Sporting qui se déroulera ce dimanche à l’International Shooting Center de Bauffe.

      Rendez-vous était donc pris à 8h30 chez mon papa qui m’accompagnait pour officier en tant que pulleur de luxe malgré la météo bien typique du Nord et de la Belgique : de la pluie et des bourrasques de vent. Arrivé à 9h30 à Andenne et après avoir préparé le matériel, nous nous rendons immédiatement à l’orée du bois pour les premiers postes. Je gérerai ces deux postes correctement puisque je sortirai avec un correct 18/20 malgré des doublés un peu tordu. Je me rendrai par la suite au pré pour deux postes également où je  raterai trois plateaux.

      Je me rendrai ensuite à la butte pour deux postes difficiles que j’avais concocté en reculant les postes et en plaçant des doublés simultanés difficiles. Un rabbit à cette distance me posera pas mal de problème car je sous-estimai l’avance à mettre. Une fois le plateau compris, cela s’est bien mieux déroulé. Je sortirai de ces trois postes avec tout de même 6 plateaux dans la vue.

      Enfin, j’ai pris la direction du Practice pour finaliser l’entraînement sur trois postes que j’avais également choisi pour varier les angles et trajectoires. Je lâcherai un plateau sur le premier poste et encore un plateau sur le dernier poste.

      Au final de cet entraînement, je réaliserai le score de 87/100. Je suis satisfait car j’ai compris pas mal de plateaux sur lesquels j’avais laissé quelques plumes précédemment. De plus, cet entraînement avec uniquement des doublés m’a énormément fait travailler mon mental et la gestion de ces doublés.

      Maintenant, place à la saison officielle des compétitions. J’espère que tous les entraînements de l’hiver porteront leur fruit et que je réaliserai quelques belles compétitions. Rendez-vous début de semaine prochaine pour le compte-rendu de la première sélection nationale de Compak Sporting.
      Bonjour à tous,

      après un dernier week-end de repos avant le lancement officiel de la saison, je me suis rendu ce samedi à Andenne pour un entraînement en 100 plateaux d’English Sporting afin de travailler au mieux les doublés en vue de la première sélection nationale de Compak Sporting qui se déroulera ce dimanche à l’International Shooting Center de Bauffe.

      Rendez-vous était donc pris à 8h30 chez mon papa qui m’accompagnait pour officier en tant que pulleur ... Voir plus
      Voir sur internet
    • LE SALON DE LA CHASSE ET DE LA FAUNE SAUVAGE 2017
      L’édition 2016 du Salon de Rambouillet a cassé la baraque. Pour fêter dignement son 20èmeanniversaire il était le plus grand, le plus beau et le plus réussi de l’histoire. 2017 confirmera cette tendance !

      Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, communément appelé Salon de Rambouillet, aura lieu pour 24 au 27 mars pour la 6ème année consécutive au Parc des expositions de l’Ile l’Aumone à Mantes-la-Jolie (78). Ce site magnifique doté d’un parking de 5000 places viabilisées, accueillera plus de 400 exposants.En 2016 ce sont presque 45 000 visiteurs qui ont parcouru les allées se régalant de ce que l’industrie propose de mieux. « Le salon est pensé pour faire rêver et se faire plaisir quelle que soit sa bourse. Le salon est l’image de la chasse française, c’est-à-dire diversifié, multiple. Il y a de tout et pour tout le monde. En fait c’est un magnifique lieu de rencontre, un peu comme un rendez-vous de chasse… »nous confie Charles-Henri Bachelier, le directeur du salon.

      La chasse mérite le meilleur !

      Les exposants viennent de partout en France, en Europe et dans le Monde. Si les visiteurs sont surtout francophones (français, belges et suisses) les exposants viennent de partout ce qui permet aussi d’assurer cette fameuse diversité chère aux organisateurs. Clément de La Raitrie, responsable commercial du salon nous confiait : « Nous écumons les salons étrangers à la recherche de nouveautés pour nos visiteurs. Nous voulons apporter chaque année quelques stands proposants des choses jamais vues sur le sol français. Les membres de l’équipe d’organisation sont tous chasseurs. Nous sommes très exigeants car la chasse mérite le meilleur ! »

      Du côté nouveautés justement, il se murmure que la belle maison stéphanoise Chapuis Armes présentera sa dernière création, la ROLS, une linéaire à la française. Aucune marque faisant la chasse ne manquera à l’appel, Blaser, Verney-Carron, Merkel, Baschieri&Pellagri;, Leica, Browning, Winchester, Heym, Tunet, Hornady, Fair, Swarowski, Weatherby, Schmidt & Bender, Vouzelaud, Zeiss, Fabarm, Winchester pour ne citer qu’eux assureront le spectacle.

      Le tir sera bien sûr à l’honneur avec un balltrap allant du calibre 12 au 410. Un sanglier courant où vous pourrez tester des armes et des munitions très variées. Et enfin, un pas de tir à l’arc à tout casser.

      Vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas aller passer un ou plusieurs dans ce qui se fait de mieux en termes de salon de chasse en Europe. Car au Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, on y trouve tout et surtout ce qu’il n’y a pas ailleurs pour s’équiper, partager, voyager, rencontrer…  Un invité d’honneur, premier des chasseurs

      L’invité d’honneur de la 21ème édition du Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage sera le nouveau président de la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC), Willy Schraën.

      Par ce geste éminemment symbolique les organisateurs ont voulu mettre en avant le rôle essentiel et déterminant des fédérations départementales des chasseurs et des associations cynégétiques dans leur ensemble dans l’organisation et la défense quotidiennes de notre passion. Un cadeau de choix offert à tous les visiteurs, Chasses Eternelles°2

      Fort du succès du premier opus du mook (hybride entre un livre et un magazine) créé par le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, s’appelant Chasses Eternelles et qui était en 2016 distribué à tous les visiteurs, les organisateurs ont décidé de reconduire l’opération.

      Plus de 140 photos de chasse à couper le souffle que les petits chanceux pourront se procurer au salon, gratuitement !    Infos pratiques

      - Rens : 01 34 78 22 22 – info@salondelachasse.com – www.salondelachasse.com

      - Lieu : Parc des Exposition - Allée des Iles Eric Tabarly, L'île l'Aumône, 78200 Mantes-la-Jolie
      - date du 24 au 27 mars ;

      - Entrées 15€, gratuit pour les moins de 12 ans.

      Billetterie en ligne dispo sur :
      http://www.salondelachasse.com/fr/project/billetterie/
      Avec un pass 2 jours pour 25€.

      - Horaires :
      Vendredi 24 mars : 10h30 – 19h
      Samedi 25 mars : 9h – 19h
      Dimanche 26 mars : 9h – 19h
      Lundi 27 mars : 9h – 17h ;

      Venez retrouver toute l’équipe de Nos Chasses pour échanger et partager autour de notre passion commune au stand A70 – B69.
      L’édition 2016 du Salon de Rambouillet a cassé la baraque. Pour fêter dignement son 20èmeanniversaire il était le plus grand, le plus beau et le plus réussi de l’histoire. 2017 confirmera cette tendance !

      Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage, communément appelé Salon de Rambouillet, aura lieu pour 24 au 27 mars pour la 6ème année consécutive au Parc des expositions de l’Ile l’Aumone à Mantes-la-Jolie (78). Ce site magnifique doté d’un ... Voir plus
    • LUN 20 MAR .WeShoot .
      .
      Les résultats des Pré-Sélections (Toucher l'image pour l'agrandir)
      Félicitations à tous et a toutes pour les Pré-Sélections, et un grand Bravo à celles et ceux qui se sont qualifiés.

      Bravo aux 15 premiers : PEARS Simon; ORGAN Jean-paul; AVELLINO Arnaud; MOTUT David; VERNET Valentin;
      BONNANS Patrick; MORDEFROID Jean-Paul; EVENO Mathieu; BAZIN Thierry; GRAS Dominique; DELMAS Matthieu; ZALACAIN Jose; BARRE Olivier; GENDREAU Alain


      Félicitations aux clubs de Ball-Trap : BTC SORE, BTC PIERREFEU, ARRAS BALL TRAP et BTC VALLEE DU LOIRE.
      Félicitations à tous et a toutes pour les Pré-Sélections, et un grand Bravo à celles et ceux qui se sont qualifiés.

      Bravo aux 15 premiers : PEARS Simon; ORGAN Jean-paul; AVELLINO Arnaud; MOTUT David; VERNET Valentin;
      BONNANS Patrick; MORDEFROID Jean-Paul; EVENO Mathieu; BAZIN Thierry; GRAS Dominique; DELMAS Matthieu; ZALACAIN Jose; BARRE Olivier; GENDREAU Alain


      Félicitations aux clubs de Ball-Trap : BTC SORE, BTC PIERREFEU, ARRAS BALL TRAP et BTC ... Voir plus
      Voir sur internet