WeShoot: the social network designed for shooting sports
WeShoot the mobile app for The Shooting Community
Install

Fabrice Schoonjans

Tireur de FITASC Sporting et Compak Sporting | Tireur officiel Fabarm | Pro-Staff Shoot-Off Master - Ottignies-Louvain-la-Neuve

Agronome de formation, je suis chef de service d'un laboratoire dans la vie professionnelle. J'ai pratiqué le tir en compétitions de parcours de chasse et Compak Sporting pendant plusieurs années tout en ayant le privilège de représenter la Belgique lors de divers championnats internationaux. Malheureusement, les études et l'entrée dans la vie active m'auront éloigné des stands pendant près de 10 ans.

Depuis 2016, j'ai repris le chemin des stands tout d'abord dans les disciplines de fosse olympique et fosse universelle pour revenir à mes disciplines favorites : le parcours de chasse et en moindre mesure le Compak Sporting

https://fabshootingblog.com
    • 3ème compétition fédérale de Compak Sporting – Weert, Pays-Bas
      Hello à tous,

      ce dimanche, nous avons mis le cap sur les Pays-Bas à l’occasion de la troisième compétition fédérale de Compak Sporting qui se déroulait sur le superbe stand « De Wildenberg » situé à Weert.

      Après un réveil dès plus matinal, j’ai pris la route pour rejoindre les Pays-Bas. 2 heures plus tard, me voilà arrivé et je rejoins mes amis Serge, Jean-Christophe ainsi que Daniel. Bruno Cortese (8ème au championnat du monde de Compak Sporting en 2016 à E.J. Churchill) et Dominic Sanasi complètent notre planche.

      Nous débutons à 10h40 par le Compak N°5 qui présente pour principales difficultés, un looper tendu à une petite trentaine de mètre et un traversart gauche-droite à la limite du rectangle. Dès le départ de la série, je me sentirai en pleine possession de mes moyens et j’inscrirai mon premier 25/25 de la saison en compétition. Bruno Cortese réalisant également ce score.

      Le Compak 5 de WeertUne heure plus tard, nous voici sur le Compak 10 dit « de l’étang ». A l’arrivée sur le Compak et à la vue des plateaux, un de ceux-ci me fait particulièrement peur. Une grosse chandelle à la limite du rectangle qui change énormément de trajectoire en fonction du vent. Je commence très mal ce Compak en réalisant 5 bulles sur les deux premiers postes dont deux battues pourtant évidentes (joue pas collée à la crosse). Je me remobilise et ne lâcherai plus le moindre plateau sur les postes suivants pour sortir à 20/25. Loin d’être convainquant mais j’ai limité la casse.

      Le Compak 10 de Weert sur l’étangAprès le déjeuner, nous attaquons l’après-midi par le Compak N°12. Comme à l’accoutumée malheureusement, je lâcherai deux plateaux sur le total des deux premiers postes pour finir par fermer les trois derniers pour un score de 23/25. La gestion de mes débuts de série est toujours catastrophique. Il faut vraiment que je veille à travailler ce point pour ne pas continuer à perdre bêtement des points pour les prochaines compétitions.

      Enfin, nous terminions la journée par le Compak N°2. Hélas pour moi, je serai totalement à côté de mes pompes sur celui-ci, pourtant de loin le plus abordable : fatigue ? manque de concentration ? En tous cas, je recevrai une bonne claque à l’issue de celui-ci puisque je sortirai sur le minable score de 19/25 alors qu’il fallait très clairement sortir à minimum 23/25 sur celui-ci.

      Olivier Stievenart au Compak 2 à WeertAu final, je réaliserai le score de 87/100. Point positif, je suis régulier ! Puisque sur les trois compétitions fédérales de Compak Sporting, j’ai réalisé les scores de  88 – 86 et 87. Du côté des déceptions, j’avais l’occasion de faire un très beau score ce dimanche après les trois premières séries mais malheureusement, j’ai connu un gros passage à vide sur le dernier Compak. Comme je l’avais déjà annoncé auparavant, il faut clairement que je travaille mes débuts de série et que je me plonge immédiatement dans ma bulle sans quoi je ne parviendrai pas à hausser !!!

      Je tiens tout particulièrement à remercier mes comparses de planche avec qui j’ai passé un excellent moment. J’en profite également pour féliciter Bruno Cortese pour sa victoire avec le superbe score de 97/100 (25-23-24-25).
      Hello à tous,

      ce dimanche, nous avons mis le cap sur les Pays-Bas à l’occasion de la troisième compétition fédérale de Compak Sporting qui se déroulait sur le superbe stand « De Wildenberg » situé à Weert.

      Après un réveil dès plus matinal, j’ai pris la route pour rejoindre les Pays-Bas. 2 heures plus tard, me voilà arrivé et je rejoins mes amis Serge, Jean-Christophe ainsi que Daniel. Bruno Cortese (8ème au championnat du monde de Compak Sporting en 2016 ... See more
      See more on line
    • Découverte du B.T.C. Saint-Lambert – Entraînement au parcours de chasse
      Bonjour à tous,

      ce dimanche, Jean-Christophe, Serge et moi-même nous sommes rendus à Fourdrain pour découvrir le magnifique stand de Saint-Lambert dont on m’avait tant parlé. Malgré une toute petite nuit de deux heures, je suis super motivé et ne ressens pas la moindre fatigue au moment de démarrer pour rejoindre mes compatriotes.

      Nous arrivons au stand à 10 heures et je découvre le magnifique Club House du Domaine. Une terrasse couverte magnifique, une salle d’exposition splendide et un bar dès plus sympathique. Ca promet…

      Club House du Domaine du Clos Saint-LambertAprès un petit café avalé en vitesse, nous partons à la découverte des plateaux. Que dire si ce n’est Waouw. Le cadre est enchanteur en plein milieu des bois et les plateaux sont très variés : du près, du loin, du fuyant, du rentrant, …  Un véritable bonheur pour s’entraîner.

      La télécommande à distance nous permet de varier les trajectoires et les parcours et nous accumulons la bagatelle de 100 plateaux chacun avant la pause déjeuner. Les résultats sont corrects même si nous éprouvons quelques difficultés sur quelques plateaux lointains au Stay Focus. Ce parcours est véritablement magnifique et après quelques répétitions, nous parvenons à casser tous les plateaux. Incroyable l’avance à mettre sur ces plateaux !

      Jean-Christophe connaissant déjà le stand et la région pour avoir participé au championnat d’Europe, celui-ci nous emmène dans un superbe petit restaurant où nous pouvons nous restaurer avant de reprendre l’entraînement après-midi.

      Après l’effort, le réconfortNous sommes de retour au stand pour 14 heures et nous reprenons immédiatement par les parcours situés au niveau des buttes. Le cadre est un peu moins enchanteur que le côté boisé mais les trajectoires sont toujours aussi diverses et variées.

      Nous nous sommes ensuite dirigés vers les deux parcours suivants où Rémi Letombe nous a rejoint pour terminer la journée avec nous.

      Nous terminons la journée par les parcours situés à l’extrémité du bois : le JPM et ses fameux plateaux tranchés, un autre parcours avec une chandelle à une distance incroyable, et nous revenons ensuite tirer quelques plateaux au Stay Focus.

      Au final, nous avons tiré pas moins de 225 plateaux chacun. Un énorme volume d’entraînement mais au combien intéressant. Nous avons très clairement tirés sur des plateaux que nous ne rencontrons jamais en Belgique. Bien que nous n’ayons pas comptabiliser les scores, nous nous sommes plus que bien débrouillés. Il est certain que cet entraînement intensif sera positif pour la suite de la saison.

      Outre l’entraînement, je retiendrai surtout la superbe journée passée avec mes amis Jean-Christophe, Serge et Rémi. Merci à vous pour cette magnifique journée.

      Concernant mon essai avec les chokes Kicks Smoke en 1/2 – 1/2, je peux dire que je suis pleinement satisfait. Les plateaux sont véritablement broyés jusqu’à 35 mètres et cassent tous proprement jusqu’à toutes les distances que nous avons pu tirées. Je suis très clairement satisfait. Par contre, il est impressionnant de voir les dépôts sur ceux-ci après cette journée intensive. Un bon nettoyage s’impose !

      Enfin, j’ai essayé d’engranger un maximum de souvenirs de cette journée. Vous trouverez donc, ci-après, une vidéo de notre journée de tir.
      Bonjour à tous,

      ce dimanche, Jean-Christophe, Serge et moi-même nous sommes rendus à Fourdrain pour découvrir le magnifique stand de Saint-Lambert dont on m’avait tant parlé. Malgré une toute petite nuit de deux heures, je suis super motivé et ne ressens pas la moindre fatigue au moment de démarrer pour rejoindre mes compatriotes.

      Nous arrivons au stand à 10 heures et je découvre le magnifique Club House du Domaine. Une terrasse couverte magnifique, une salle ... See more
      See more on line
    • Magnifique journée passée à la découverte du B.T.C. Saint-Lambert ce dimanche 👍 Superbe stand, plateaux très variés, bref, une splendide découverte. À refaire très vite. Merci à Jean-Christophe, Serge et Rémi Letombe. Photos et vidéos à suivre dans la journée sur https://fabshootingblog.com et sur mon profil WeShoot 👍
      Frédéric DEBEAUPUIS Fêtes de Pâques obligatoire
      Je n'ai pu me joindre à vous, j'espère être des vôtres à la prochaine sortie .
      Frédéric DEBEAUPUIS C'est Jean-Christophe à ta droite ?
      J'ai discuté avec lui au weekend Shooting .
      À plus !
      Fabrice Schoonjans Salut Frédéric, effectivement c'est bien Jean-Christophe à ma droite :-) Il était bien au week-end des Shooting Club ;-)
      Fabrice Schoonjans Et ce n'est que partie remise pour tirer ensemble...
    • Nouveaux chokes : Kicks Smoke 0.20
      Bonjour à tous,

      cela fait maintenant plusieurs semaines (voire mois) que je me posais la question de changer de chokes. Mon cahier des charges pour ces chokes était le suivant :

      - volonté de trouver deux chokes avec d’excellentes qualités balistiques qui me serviront pour toutes les situations et sans jouer de l’inverseur => 2 fois le le même choke ;
      - trouver des chokes d’une longueur externe cylindrique importante ;
      - trouver des chokes qui augmenteraient un peu le poids vers l’avant des canons de mon Fabarm Axis RS 12 Q.R.R.
      Les deux premiers points de mon cahier des charges étaient remplis par plusieurs chokes : Kicks Smoke – Müller Chokes – Comp’N Choke. Malheureusement, désirant augmenter un peu le poids des canons de mon fusil afin d’avoir un peu plus de contrôle sur ceux-ci, j’ai rapidement mis de côté la piste Müller Chokes.

      Il me restait donc à faire le choix entre les Comp’N Chokes et les Kicks Smoke. Choix difficile tant les deux productions sont similaires (excepté le design) puisque produites dans la même usine. Toutefois, par soucis de disponibilité en Europe, je me suis dirigé vers les réputés Kicks Smoke. Concernant le choix du rétreint, je suis parti sur deux chokes en 0.20 soit 1/2 – 1/2 qui devraient être un excellent compromis à toutes distances.

      Chokes Kicks Smoke 0.20 pour Fabarm Tribore HPLa partie la plus difficile (que je pensais) était derrière moi et il me restait donc à commander ceux-ci. Mais malheureusement, tous les vendeurs et magasins consultés étaient en rupture de stock de Kicks Smoke pour les canons Fabarm Tribore HP en 1/2. Le fabricant même étant en rupture de stock pour ce modèle, j’ai patienter de longues semaines avant de finalement découvrir que l’Armurerie du Moulin disposait de deux chokes Fabarm en 0.20. Coup de fil rapide, confirmation du modèle, payement en ligne et l’attente pouvait commencer…

      Attente qui ne fut pas bien longue puisque 24 heures plus tard, la camionnette de livraison DPD était devant la maison avec les précieux chokes Kicks Smoke bien emballés.

      Dès la réception de ceux-ci, petit passage sur la balance pour vérifier l’embonpoint de ceux-ci par rapport aux chokes d’origine Fabarm Axis HP en 1/2 (34 g). Verdict : 54 g soit 20 g de plus par chokes. Cela me donnera donc un petit surpoids de 40 g au bout des canons, cela devrait me permettre d’obtenir l’équilibre que je recherche… Concernant la mesure exacte du diamètre interne de ceux-ci, je devrai le faire plus tard car je ne disposais pas de pied à coulisse sous la main.

      Chokes Kicks Smoke et Fabarm Axis RS12 Q.R.R.Après montage des chokes, petite vérification de l’équilibrage du fusil. Le point d’équilibre s’est légèrement déplacé d’1,5 cm en avant de l’axe de basculage (ce que je recherchais). Cette petite modification peut paraître anodine, mais j’ai déjà une toute autre sensation dans la main gauche. Il faudra vérifier tout cela en pratique.

      Chokes Kicks Smoke sur les canons FabarmJe vous tiendrai bien évidemment au courant des premiers essais qui se dérouleront ce dimanche à Saint-Lambert.
      Bonjour à tous,

      cela fait maintenant plusieurs semaines (voire mois) que je me posais la question de changer de chokes. Mon cahier des charges pour ces chokes était le suivant :

      - volonté de trouver deux chokes avec d’excellentes qualités balistiques qui me serviront pour toutes les situations et sans jouer de l’inverseur => 2 fois le le même choke ;
      - trouver des chokes d’une longueur externe cylindrique importante ;
      - trouver des chokes qui augmenteraient ... See more
      See more on line
      Fabien Galinier Tiens nous au courant de tes essais, à mon avis tu en seras très satisfait tant par l'équilibre apporté sur ton fusil que par la gerbe du smoke en 1/2, ça va faire des tâches !
    • Nouvelles lunettes reçues : Shoot-Off Premium par Pierre Boutin
      Bonjour à tous,

      ce mardi soir, qu’elle ne fut pas ma surprise de voir que mon colis que j’avais commandé il y a quelques jours était arrivé. Mais que pouvait-il bien contenir ? Mes nouvelles lunettes de tir pardi !

      Comme vous le savez tous, j’utilise maintenant depuis de nombreux mois les Shoot-Off Master qui sont d’excellentes lunettes de tir. La variété et la qualité des verres me permettent de pouvoir répondre à toutes les variations de visibilité et de météo que j’ai pu rencontrer depuis ces quelques mois.

      Dès que l’occasion s’est présentée et après avoir essayé à plusieurs reprises les Shoot-Off Premium, je n’ai pas hésité à investir mes petits deniers personnels dans ces magnifiques lunettes Shoot-Off Premium de Pierre Boutin.

      Pourquoi investir dans de nouvelles lunettes me direz-vous alors que j’étais totalement satisfait des Shoot-Off Master ? J’avoue que j’ai tout particulièrement été séduit par plusieurs points bien précis.

      Tout d’abord, les nouvelles branches en carbone dont les extrémités peuvent être adaptées parfaitement à la morphologie de tout un chacun sont parfaites. Grâce à ce petit détail, les lunettes sont véritablement fixées sur la tête du porteur et ne glisse pas au moindre moment même lors de mouvements brusques de la tête.

      Les branches en carbone des Shoot-Off PremiumDeuxièmement, j’ai été particulièrement conquis par la bande anti-transpiration qui se situe en partie supérieure de la monture et qui s’est révélée très efficace lorsque j’ai eu l’occasion de les utiliser.

      L’insert correcteur et la bande anti-transpiration des Shoot-Off PremiumTroisièmement, le fait que je n’avais pas a changé mon insert correcteur, puisque celui-ci est compatible pour l’ensemble de la gamme Shoot-Off.

      Enfin, et là c’est totalement personnel en tant qu’amateur de beaux objets, j’adore le look de cette monture et des masques que je trouve absolument parfait.

      Votre serviteur et les Shoot-Off PremiumAu niveau des choix des verres, j’ai fait le point sur les verres que j’utilisais le plus fréquemment et j’ai restreint mon choix à ces quelques verres. Très clairement, j’utilise  deux verres majoritairement (90% du temps) : le parme (référence 3) et le violet (référence 6) . Il s’agissait donc des deux premiers verres que j’ai coché lors de la commande. Ces verres sont véritablement splendides et font ressortir l’orange du plateau d’une façon extraordinaire. Toutes les personnes à qui j’ai fait essayer ces verres sont unanimes.

      Ensuite, j’ai également utilisé deux autres verres dans des conditions plus extrêmes mais que l’on est mené à rencontrer régulièrement sur une saison :

      - le verre jaune pastel (référence 17) que j’utilise lors de luminosité très faible et lorsqu’il y a du brouillard ;
      - le verre G15 (référence 9) que j’utilisais lors de luminosité forte à  très. Lors de ma commande, j’ai changé ce dernier par le nouveau verre PBS (référence 24) au look ravageur mais au combien efficace.
      Enfin, j’ai également ajouté quelques verres que j’ai utilisé à une ou l’autre reprise mais qui m’ont rendu particulièrement service dans des conditions particulières :

      - le verre rouge vermillon (référence 5) qui parfois est plus efficace que le parme (fonction de la luminosité) et du fond ;
      - le verre orange plating (référence 10) que j’ai utilisé à deux reprises lorsque la luminosité était moyenne à forte mais bouchée par des nuages ;
      - enfin le verre Rose Super Sol (référence 8) que j’ai utilisé à une seule reprise mais qui m’a permis de voir et tirer les plateaux que plusieurs personnes ne voyaient pas. En effet, ce verre est remarquable avec un soleil très fort de face et lorsque les plateaux passent à proximité de celui-ci.
      Les différents verres des Shoot-Off PremiumBien évidemment, je suis plus qu’impatient d’utiliser ces nouvelles lunettes. Malheureusement, je devrai patienter jusqu’à ce dimanche et l’entraînement que nous allons réaliser au BTC Saint-Lambert, stand que je découvrirai pour la première fois.
      Bonjour à tous,

      ce mardi soir, qu’elle ne fut pas ma surprise de voir que mon colis que j’avais commandé il y a quelques jours était arrivé. Mais que pouvait-il bien contenir ? Mes nouvelles lunettes de tir pardi !

      Comme vous le savez tous, j’utilise maintenant depuis de nombreux mois les Shoot-Off Master qui sont d’excellentes lunettes de tir. La variété et la qualité des verres me ... See more
      See more on line
      Didier Quennehen Bonjour je porte des lunette esque je pourait faire des verres pour le tire merci
    • 2ème compétition fédérale de Compak Sporting – Noorderwijk
      Hello à tous,

      ce dimanche, se déroulait la deuxième sélection de Compak Sporting sur le magnifique stand de Noorderwijk géré d’une main de maître par la famille Peeters dont le papa (Frans) fut médaillé olympique à Séoul en 1988 dans la discipline de la fosse olympique. Yannick, son fils, n’est pas non plus en reste puisqu’il a remporté la médaille d’argent lors de la manche de la Coupe du Monde organisée à Rio en 2016 et celui-ci vient tout juste d’accéder à la finale de Coupe du Monde qui s’est déroulée à Acapulco, également en fosse olympique.

      Pour cette deuxième compétition fédérale, rendez-vous était donc pris à 11 heures sur le stand pour les inscriptions et la préparation de la compétition. Pour une fois que nous ne tirions que l’après-midi, j’avais eu l’occasion de bien me reposer au matin et de réviser mes bases en regardant, pour la énième fois, le dvd de Ben Husthwaite : Method Star. A l’occasion de cette deuxième compétition fédérale, j’avais la très grande chance de me trouver sur une planche on ne peut plus sympathique avec deux supers amis de tir : Serge et Jean-Christophe.

      A 12h20, nous débutions la compétition par … le fatidique … Compak N°3 et son fameux plateau A. En effet, ce fameux plateau m’aura très clairement coûté un magnifique résultat. Ce fuyant 3/4 et montant venant de l’arrière m’aura coûté énormément de points puisque je ne parviendrai pas à comprendre celui-ci et ne l’atteindrai pas la moindre fois. Je sortirai donc de ce premier Compak sur le piteux score de 18/25 (plateau A qui s’est représenté à 6 reprises dans le menu + un autre plateau que j’ai raté comme un véritable boulet).  Bref, je suis énervé en sortant de ce Compak suite à cette piteuse prestation.

      Néanmoins, je ne me laisse pas abattre et me reprend plus ou moins bien sur les Compak N°4 et N°1 où je réaliserai à deux reprises le score de 22/25 malgré quelques plateaux offerts par manque de lucidité et de concentration.

      Je finirai la compétition par le Compak N°2. Bien que ce Compak faisait peur à plusieurs personnes suite à un plateau tranché à la limite du rectangle, je savais que j’allais y réaliser mon meilleur score notamment grâce à ce plateau plus lointain. Comme de fait, je sortirai de ce Compak sur le score de 24/25 en ratant un fuyant 3/4 et montant par manque d’avance suite à une erreur de tempo dès le départ du plateau.

      Au final, malgré ma piètre prestation sur le Compak N°3, je suis tout de même satisfait de mon tir puisque je réalise des scores constants depuis plusieurs semaines. En effet, je sortirai à 86/100, ce qui est bien trop court pour jouer la gagne mais qui constitue tout de même le 8ème score du jour, ce qui n’est pas si mal. Je tiens par ailleurs à féliciter tout particulièrement Erwin Van Mellaert pour sa victoire avec le magnifique score de 94/100 et les superbes accessits de Marc Lechat (avec son pied amoché, que de courage de ta part…) et Bernard Timmermans, tous deux à 92/100.

      Rendez-vous à vous tous à Weert dans deux semaines pour la troisième sélection de Compak Sporting.
      Hello à tous,

      ce dimanche, se déroulait la deuxième sélection de Compak Sporting sur le magnifique stand de Noorderwijk géré d’une main de maître par la famille Peeters dont le papa (Frans) fut médaillé olympique à Séoul en 1988 dans la discipline de la fosse olympique. Yannick, son fils, n’est pas non plus en reste puisqu’il a remporté la médaille d’argent lors de la manche de la Coupe du Monde organisée à Rio en 2016 et celui-ci vient tout juste d’accéder ... See more
      See more on line